Café-Rencontre : Les Notes intimes de Marie NOËL par Huguette

24 mars 2017

Huguette Lasalle donne des extraits des « Notes intimes » du grand écrivain et poète qu’était Marie NOËL

Vendredi 2 Décembre, au local Jeanne d’Arc, lors du “café rencontre” du Secours Catholique qui a lieu tous les premiers vendredis du mois,
Huguette Lasalle est venue dire des extraits des "Notes intimes" du grand écrivain et poète qu’était Marie Noël (1883-1967).
Une quarantaine de personnes étaient présentes. Beaucoup ont découvert Marie Noël et par la suite, ses écrits ont circulé.

Marie Noël, de son vrai nom Marie Rouget, née et morte à Auxerre, exprime à travers son oeuvre poétique comme dans ses ouvrages en prose ou dans ses Notes intimes, sa quête spirituelle avec ses doutes, ses tourments et une foi enracinée malgré tout. Au cours des journées du Patrimoine à Auxerre, Huguette Lasalle pu dire des textes de Marie Noël dans son ancienne demeure.

-“Que de fois la poésie est montée en moi comme une eau bouillonnante qui voulait rompre la pierre de sa fontaine close !

-“L’Amour... une source qui a soif”.

-“...Et toujours se perpétue, se propage, se déploie le grand Rythme du commencement qui ordonne, compose et s’appelle Vie éternelle.
L’Ennemi est celui qui brise le rythme (et toute faute est un faux mouvement, un faux pas), l’Ennemi est celui qui divise, dés-accorde
dés-assemble, dé-forme, dé-compose, qui défait et détruit les corps et les mondes et les rejette au dés-ordre du Chaos. L’Ennemi est
celui qui dé-crée. Son nom dans l’abîme est HAINE
.”

-“S’accepter soi-même, imparfait, tantôt saint à demi, tantôt à demi coupable, avec les remous incessants d’ombre et de lumière qu’est une âme vivante.
Il ne faut pas s’épuiser à vouloir être trop pur.
Les âmes les meilleures, les plus nourricières sont faites de quelques grandes bontés rayonnantes et de mille petites misères obscures dont s’ alimentent parfois leurs bontés, comme le blé qui vit de la pourriture du sol.


-“Bonheur de penser à plein esprit, de penser haut, large, libre, dans tous les sens, comme on respire à pleine poitrine, à pleine santé, non pas dans une chambre fermée mais au grand air, et même quand le vent, qui ne craint rien, apporterait, mêlés au ciel, quelques miasmes, ou renverserait quelque vieille demeure.”

-“Les mystiques, ces fous admirables qui se coupent les pieds pour se faire pousser des ailes. Moi, j’aurais peur.

-“Celui qui n’a besoin de rien, tout lui manque.
Misère de l’homme qui se suffit, de l’esprit comblé de lui-même.
Toute la valeur de l’homme est dans sa recherche, son appel, son désir.


A l’âge de la retraite, Huguette Lasalle a commencé à pratiquer les activités que son métier ne lui avait pas laissé le loisir d’exercer, et dont elle avait envie depuis toujours. Elle se mit donc à peindre, à faire du théâtre et à écrire.
En collaboration avec Daniel Chol, docteur en histoire de l’art, elle a écrit des ouvrages sur Aix-en-Provence et sur la peinture.


Le prochain café rencontre aura lieu le vendredi 7 avril de 14h00 à 16h00 au local Jeanne d’Arc.
Vous êtes tous invités à venir participer à une après-midi de bonne humeur avec la comédienne Huguette Lassalle, qui nous revient accompagnée de Rose-Marie Sala et Emmanuel Denoix.
Au programme : 2 sketches : "L’extra-lucide" et "Les cartes postales"