Crise sociale : Débattre et... proposer

6 mars 2019

Le débat suite au mouvement des «  gilets jaunes  »

Suite au mouvement social des «  gilets jaunes  », à l’initiative du Président de la République, le Gouvernement a engagé jusqu’au 15 mars un grand débat national sur quatre thèmes qui couvrent des grands enjeux de la nation : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté.

Souhaitant s’investir dans ce débat, le Secours Catholique a décidé d’organiser un débat interne.
Ce débat s’inscrit bien au cœur de notre projet national  : mener le changement social pour un monde juste, durable et fraternel avec les personnes qui ont l’expérience de la précarité.
Il rejoint également l’invitation des Evêques de France.

Ici, à Pertuis, notre débat s’est déroulé le 14 février.

Nous vous présentons ci-après le compte-rendu.

Le mouvement de crise sociale actuelle porté depuis 3 mois par les « gilets jaunes » interroge tous les français et fait toujours l’objet d’une couverture médiatique importante.

Les mairies ont ouvert des « cahiers de doléances » et donné la parole aux concitoyens.
L’appel des Evêques ayant été relayé aussi dans les paroisses et mouvements d’Eglise, l’équipe du Secours Catholique a donc proposé à Pertuis le 14 février à 18h00, un débat qui associait les personnes rencontrées dans la permanence et l’accueil et les paroissiens.

Ce débat s’inscrit dans le projet de « construire ensemble une société plus juste et fraternelle » du Secours mais aussi porte aussi les valeurs de la Doctrine Sociale de l’Eglise qui parle du souci d’édifier et de protéger notre « maison commune ».

Nous étions donc une petite vingtaine à échanger autour de cette question :
« En quoi la colère exprimée à travers le mouvement des « gilets jaunes » rejoint ou non ce que nous pouvons vivre dans notre quotidien ? ».

Les sujets exprimés étaient ouverts et notés au fur à mesure. Ils ont portés sur 3 grandes thématiques « justice sociale, pouvoir d’achat », « justice fiscale » « inégalités des territoires, mobilité ».

Après 1 heure de discussions autour des dysfonctionnements repérés, le groupe s’est attelé à faire des suggestions positives tant au niveau local que national afin d’avancer vers cette société juste, durable et fraternelle, où chacun puisse vivre dignement.

Quelle suite pour ce débat ?

Dysfonctionnements et suggestions ont été notés pour une remontée au siège national du Secours Catholique qui viendra alimenter la grande restitution nationale au gouvernement après le 15 mars.

Quelle conclusion à ce débat ?

L’impression qu’il est bon et enrichissant de provoquer des lieux d’échange et de réflexion qui permettent l’émergence de suggestions positives élaborées ensemble.

Quelques photos de notre soirée-débat...