Prenez vos sacs à dos ! Nous vous proposons de partir en pèlerinage !

21 novembre 2020

Nous prenons conscience progressivement des conséquences de la pandémie, pas seulement dans le domaine de la santé physique ou au niveau économique

Nous prenons conscience progressivement des conséquences de la pandémie, pas seulement dans le domaine de la santé physique ou au niveau économique mais en reprenant les mots du Ministre de la Santé, ce que l’on nomme "mal-être, ras-le-bol, stress, anxiété, déprime".

Olivier Véran nous disait « La santé mentale des Français s’est significativement dégradée » : "la confrontation directe avec la mort« , »l’angoisse de faire une forme grave« en passant par »la crainte de contaminer ses proches« et »la culpabilité de les avoir contaminés« ou encore »la perte du lien avec les autres".

Nous les chrétiens, avons-nous une Bonne Nouvelle à annoncer devant tous ces mots : mort, angoisse, crainte, culpabilité, perte du lien ?
La manière de vivre le confinement ne pourrait-elle pas être une école pour que nous devenions des témoins de l’espérance que le Christ nous apporte et que rien ne peut nous enlever ?

Dans cette solennité du Christ Roi, nous vous proposons de vous lever de votre canapé, de mettre vos baskets et de faire un pèlerinage, de vous mettre en route à la suite du Christ : le Chemin, la Vérité et la Vie.

A l’école de Maximilien Kolbe, Étty Hillesum, le Cardinal Van Thuan, Chiara Luce Badano, Carlo Acutis… devenons pèlerins.
Ces chrétiens ont vécu des situations beaucoup plus contraignantes. Ils ont laissé le Christ gouverner leur vie et ont témoigné de la joie dans la détresse, de la liberté en étant en prison et de l’amour quand on est frappé par la haine.

L’homme est un pèlerin, et nos vies ont besoin de se savoir « en chemin ». Avec le confinement, peut-être avons-nous l’impression de ne pas avancer, de tourner en rond et d’être empêchés de progresser…
La vie humaine ne se réduit pas à son corps, il y a d’autres dimensions importantes que le confinement n’empêche pas d’activer.

Le point de départ ? Notre vie ordinaire pendant le confinement, avec toutes les contraintes, les limitations de notre liberté, les peurs, la confusion que les médias peuvent créer en nous, etc…

La direction et la destination ? Le Christ : le Chemin, la Vérité et la Vie pour tout homme et toute femme.
Le Concile Vatican II nous rappelle que l’homme ne peut se découvrir qu’à la lumière du Christ : « le Christ, manifeste pleinement l’homme à lui-même et lui découvre la sublimité de sa vocation. » (Gaudium et Spes 22)

Les moyens ? La Parole de Dieu et le témoignage des frères et sœurs dans la foi, ceux qui sont déjà arrivé au terme et ceux qui vont se mettre en route avec nous.

L’équipage ? Un groupe de pèlerins disposé à vivre la route ensemble avec des moyens simples, à partir à l’aventure plutôt que de consommer une formule « voyage all inclusive », à tout quitter, à se convertir en permanence, à s’impliquer, à laisser des traces pour que d’autres puissent faire ce chemin…

Si tu veux cheminer avec nous du 23 au 28 novembre, tu peux t’inscrire ici et tu recevras chaque jour un mail avec les éléments de chaque étape du parcours.

P. Cesareo